Billetterie

Portraits – Etienne & Léo

Publié le 13 mai 2020

Etienne Jacquet – Régisseur Grande Scène (Arène)

Léo Bouflet – Régisseur Son / Patcheur et Membre du CA

C’est quoi ta ou tes missions sur le festival ?

Etienne : En amont du festival, je reçois les riders et fiches techniques des artistes de la part de la production, et, avec le directeur technico-artistique, je les lis, les étudies et les analyses. Ensuite, nous les envoyons à nos prestataires techniques, Eurolive et Artlight,  pour qu’ils puissent nous fournir tout ce dont nous avons besoin pour accueillir les artistes pour le festival. Et pour finir, j’appelle les tourmanagers (régisseurs de tournées) des artistes pour préparer au mieux leur venue le jour J. J’appelle aussi une équipe de backliner trois mois avant pour savoir s’ils sont disponibles pour venir travailler sur les 3LF.

Pendant le festival, je suis donc régisseur plateau de la Salle Po. J’arrive à J-2 pour monter avec les équipes la scène et les structures d’accroches, le grill. À J-1, les techniciens son, lumière, plateau et l’excellente équipe de bénévoles arrivent pour monter la lumière, le son et préparer les équipements scéniques qui vont nous permettre d’accueillir les artistes. Pendant les deux jours du festival, je travaille très étroitement en lien avec la production et l’accueil artiste. Je gère mes équipes son, lumière et plateau. Avec toute cette équipe, le matin et jusqu’à l’ouverture des portes,  j’accueille les tournmanagers des artistes, on fait un tour de leurs fiches techniques pour caler les derniers détails techniques, puis nous faisons les balances des trois groupes qui passent sur ma scène. Nous les aidons à monter leur backline (instruments), branchons les micros et réglons les lumières avec leur équipe de tournée.

Le soir, à l‘ouverture des portes, je “lance” le premier artiste sur scène, et c’est parti pour la soirée.

Suivant les horaires déterminées avec la prod et le directeur technico-artistique, Tonio Canat, avec qui je bosse depuis presque 20 ans, je gère les timings, les changements de plateau et le rechargement du matériel de tournée des artistes. A la fin de la soirée, nous remettons tout en place pour accueillir les artistes du lendemain. Le dernier jour, après le dernier concert, nous démontons tout le matériel son et lumière.

Pour les artistes et leur entourage, donc équipe technique, je suis le référent technique d’accueil concernant toute la partie concert, tout se qui se passe sur scène et aux alentours.

Je fais ce métier depuis 20 ans, j’ai commencé en 2000 à l’Antipode  à Rennes.

Je travaille aussi sur quelques festivals en accueil comme aux 3LF, Artrock, Vieilles Charrues, Transmusicales, Rock’n’solex, la Route du Rock, Les Chants de marins, Pitchfork, etc… Je travaille également à l’Ubu à Rennes. Et je suis aussi tourmanager, c’est à dire que je tourne avec des groupes, The Popopopos (Her), Juveniles, Columbine, Fakear…

Léo : En amont du festival, je n’ai pas beaucoup de missions, à part lire et préparer un dossier avec les infos (fiche technique/rider) que m’envoie mon régisseur scène, pour simplifier mon travail. A une semaine du jour J environ, durant le montage, je me retrouve derrière la buvette bénévole, pour servir des coups aux autres bénévoles qui ont bossés toute la journée et qui attendent une moustache bien fraîche pour l’apéro quotidien! 

Pendant l’exploitation, je suis régisseur son/patcheur, c’est à dire qu’avec mon binôme, nous nous occupons de tous les micros, les câbles sons, les câbles électriques sur scène.

Nous faisons des compromis avec les groupes en fonction de leurs fiches tech, nous plaçons les différents micros pour les multiples shows, nous les branchons etc. Tout ça avec une gestion du parc matériel limité que nous avons. 

Avec les autres membres de l’équipe technique sur scène, nous bossons ensemble dans un but commun, que le show soit à l’heure et que ça marche direct, et tout ça de façon rapide, réfléchis et discrète.  

Mon lien avec les artistes est assez direct, car je suis souvent dans les premiers à les accueillir pour leurs poser milles questions sur leurs fiches tech, pour voir si c’est la bonne, si il n’y a pas eu de changement depuis que nous l’avons reçu. Il y a aussi que c’est un petit milieu et sur différent type de production on va vite retrouver des connaissances, des amis qui sont l’équipe technique du groupe et qu’on a déjà accueilli ailleurs ou sur d’autre groupes, j’ai très peu de mauvaises expériences avec des artistes. 

Je fais ce métier depuis 2012 (2012 – 2016 en tant que bénévole avec l’équipe d’Etienne, d’ailleurs j’ai commencé aux 3LF) et depuis septembre 2016 j’en ai fais mon métier après 2 ans de formation.

Sinon, je bosse aussi à l’année pour le 6PAR4, l’Ubu, LBS production, Eurolive, Patchrock et Kongfuzi et d’autres (via des groupes en tournées), et aussi quelques festivals comme Terra Incognita, Bobital, Les Transmusicales, Un Singe en Été, Le Chaînon Manquant etc.

As-tu une anecdote sur le festival ?

Etienne : Je me souviens de Roméo Elvis en 2018, il est fan de l’équipe de foot de Liverpool, et il jouait le même soir que la finale de la Champion League, Liverpool vs le Real Madrid, je crois. Son concert était pendant le match. Avec l’équipe de l’accueil artiste, nous lui avons trouvé un écran, que nous avons placé en côté de scène, et nous avons diffusé le match pour qu’il puisse le suivre en direct pendant son concert. Le public ne le savait pas. Il regardait sans cesse l’écran, et à la fin du match, quand Liverpool a perdu 2-1 je crois, il tirait une tronche pas possible sur scène, ça s’est vu, c’était drôle… J’en ai beaucoup d’autre… mais chut 😉

Léo : Jai un souvenir du concert de Show me the body (groupe de hardcore/bluegrass/hip-hop américain) ou la crash-barrière a lâché au bout de 5 minutes de concert. Les gens devant étaient déchaînés. Toute l’équipe technique et l’équipe de sécu ont tenu la crash-barrière pendant les 30 minutes suivantes pour essayer de la réparer pendant que le show continuait et que le chanteur/guitariste nous sautait par dessus pour atterrir dans le public… assez épique ! ahah

Autres actualités

Portraits – Yann, Laurent & Matthieu

Prologue : À défaut de pouvoir vivre l’aventure cette année, nous vous proposons de vous embarquer dans les coulisses de l’organisation du festival, au quotidien. […]

Portraits – Tonio & Olivier

Prologue : À défaut de pouvoir vivre l’aventure cette année, nous vous proposons de vous embarquer dans les coulisses de l’organisation du festival, au quotidien. […]

Journal de bord – Épisode final

Prologue : À défaut de pouvoir vivre l’aventure cette année, nous vous proposons de vous embarquer dans les coulisses de l’organisation du festival, au quotidien. […]

Festival made with love by

Logo Poc Pok