Billetterie

Portraits – Julie, Anne-Laure, Jeff & Kitchen Talks

Publié le 15 mai 2020

Jeff Houdayer – Bénévole Responsable Appro Bar

Anne – Laure Cronier – Bénévole Responsable Appro Gobelets

Julie Vielle – Bénévole Responsable Bar Bichette

Kitchen Talks – Ambulant

C’est quoi ta ou tes missions sur le festival ?

Jeff : Mon équipe est composée de potes à moi qui partage avec moi la culture du festival, de l’apéro, de la bière et du vin. Elle hydrate tout le festival et évite les sécheresses cutanées. Plus sérieusement, nous effectuons toute la logistique: montage des bars, buvette, tireuse, frigo, comptoir. La maintenance et l’approvisionnement des liquides qui vont avec. Ainsi que les contrôles qualités des boissons servis pour le confort des nos festivaliers et de nos palais… Nous faisons 4 à 5 réunions dans l’année avec notre très belle commission « glamour » qui réfléchit sur la diversité des espaces bars / restos. Nous élaborons la carte des mets et boissons pour délecter les papilles, et donner du bonheur à toutes les équipes qui œuvrent pour le festival et bien sûr au public. Depuis 11 ans je fais la logistique. En effet je suis aussi cuisinier indépendant en direction principalement de la culture 6PAR4, Le Carré… Je suis très attaché à l’asso Poc Pok, et au festival les 3LF car j’ai démarré mon aventure de cuisinier pour le spectacle en tant que bénévole aux 3LF sur le site de Lassay-les-Châteaux avec le super cuisto punk Oliv « Haro Hundino ». C’est mon mentor, il m’a tout appris en cuisine, avec la connerie en plus. J’adore la culture, cela a été une révolution pro et perso quand j’avais 20 ans. Feu le Foirail, les 3LF, le 6PAR4 , le Carré sont mon axe associatif.. 

L'équipe salarié et bénévole du 6PAR4 c'est la famille PocPok, un vrai bonheur de leur proposer des petits plats gourmands, ils me le rendent bien, un vrai partage de convivialité au travail. Des amis, des amours. 

Anne – Laure : J’ai participé à 7 éditions en tant que bénévole à l’approvisionnement des gobelets et je suis responsable de l’équipe depuis 3 ans.  Nous sommes une équipe à chaque fois déguisée et faisons souvent la une des journaux pour cela. Mais même si nous y prenons du plaisir, nous ne faisons pas que parader ! Notre mission sur le festival consiste à nous occuper de tous les gobelets, fournir tous les bars en gobelets propres, de reprendre ceux qui sont sales, de les trier et de les ranger dans des caisses. En amont, le challenge est de constituer l’équipe en fonction des disponibilités de chacun (souvent chacune !) puis de réfléchir à nos déguisements ! La semaine précédent le festival, je m’assure du nombre de gobelets livrés et du matériel nécessaire pour mener à bien notre mission. Le travail avec l’équipe commence le vendredi après-midi pour la mise en place de gobelets propres et se termine le dimanche soir, après la fermeture du bar du village. 

Julie : Je suis membre du CA de l’asso depuis 2 ans et suis également bénévole sur le festival depuis que ce dernier est arrivé à Laval ! Cette année aurait dû être ma 13e édition en tant que bénévole mais j’attendrai l’année prochaine pour fêter ça ! J’ai fait un peu de tout pendant ces années  : du bar, de la restauration, du catering, les gobelets, la banque, de la déco avec le collectif Grand Géant… Mais c’est en responsable du bar Bichette que j’officie depuis deux ans avec Cyrielle ! Nous avons pris la relève de Francis, notre ancien responsable (et quel responsable !). 

Notre mission consiste à tout mettre en œuvre pour étancher la soif des festivaliers.

On aiguille 22 bénévoles (qui sont, au passage, incroyables) au sein du bar : avec certains on se connaît même depuis longtemps ! En amont, cela nécessite de faire le planning des bénévoles, essayer de caler tout le monde en fonction des affinités et des horaires de certains concerts. ( Servir des bières c’est cool, les boire devant un concert c’est vraiment cool !). Nous sommes en contact permanent avec Jeff de l’appro bar : c’est lui qu’on appelle au secours quand il nous manque quelque chose. Il est alors fréquent d’entendre entre deux concerts : « ALERTE AU JUS DE POMME AU BAR BICHETTE », entre autres ! Nous veillons aussi au bon tri des déchets que le bar génère. Des bacs de tri sont installés derrière chaque bar et sont ramassés régulièrement par l’équipe de choc de la brigade verte ! L’équipe des gobelets d’Anne-Laure nous rend fréquemment visite pour nous approvisionner ! C’est un passage qu’on adore car ce sont de vrais rayons de soleil sur pattes ☀️. Et enfin, on essaie de faire régner la joie et la bonne humeur dans le bar, parce qu’on est quand même là pour tous se revoir et passer un week-end de folie !!! On a la chance d’être une équipe de bénévoles surmotivés, c’est une des grandes raisons de notre présence chaque année ! 🙂

Kitchen Talks : Depuis 2016, Kitchen Talks est un collectif pour lequel la cuisine et la parole se lient au service du militantisme et de l’échange. Organisation de concerts, cantines et catering événementiel sont les recettes de la transmission d’un activisme positif et bienveillant. Toujours bénévole, toujours végétale, la cuisine est gourmande, régressive et récréative. Tous les bénéfices collectés par Kitchen Talks sont systématiquement reversés à des causes chères au collectif : planning familial, collectif antifasciste, lieux autogérés et militants, groupe d’entraide mutuel, accueil de jour. Pour les membres du collectif, le festival est de longue date un rendez-vous attendu auquel ils participent en tant que festivaliers. En 2019, pour la toute première fois, Kitchen Talks est passé dans les coulisses de l’événement en proposant une restauration exclusivement végétalienne au public. 

C’était un défi super stimulant pour toute l’équipe qui s’est constituée en association spécialement pour les 3 éléphants ! 

Même si nous avions déjà participé à pas mal de temps fort de ce type, il s’agissait cette fois de donner une autre dimension à nos propositions habituelles et d’assurer la confection de pas moins de 1000 kebabs le temps d’un week-end ! Pour respecter les valeurs du festival et en cohérence avec le collectif lui-même, cela signifie en amont de prendre contact avec un producteur bio (et mayennais !) qui nous permettra de fournir la quantité suffisante de légumes pour les estomacs gourmands du public. Le temps du week-end, c’est une sacrée séance de larmes au moment de l’épluchage de pas moins de 25 kg d’oignons, une belle ambiance sauna à l’arrière du stand pour griller le seitan dans une poêle fumante, et une bonne session de fitness pour déplacer les dizaines de cagettes de légumes. Nos kebabs suscitent pas mal de curiosité, alors on parle, on discute, on explique et parfois même on donne les “secrets” de nos recettes.

As-tu une anecdote sur le festival ?

JeffRefaire la déco de la buvette bénévole avec tout ce qu’on trouve et faire une pyramide de 3, 4 mètres avec des tables et chaises avec les potes de la déco. 

Le nettoyage des friteuses à 5h du mat sans eau chaude, dans un état second car il faut au moins ça, c’est vraiment super. 

Anne – Laure :

1 – Une équipe de joyeuses bûcheronnes triaient les gobelets du festival habillées avec une jolie chemise à carreaux rouges et armées d’une hache en plastique, quand le rappeur Loud et son équipe sont venus nous rendre une petite visite…Ils souhaitaient une photo avec les bûcheronnes et nous ont emprunté nos haches…

2- Déguisés en petits anges de l’amour l’année dernière, un journaliste a cru que nous enterrions une vie de célibataire.

3- Une harde de poissons agités s’est mise à tourner autour du maire de Laval, en chantant “Les petits poissons dans l’eau…” : un souvenir sans doute mémorable !  

JulieJ’ai noyé mon téléphone à plusieurs reprises, pris des douches de bière à chaque fin de fût… On aime DANSER derrière ce bar, alors la chenille sur notre dernier créneau horaire est souvent de mise. Le festival est une anecdote géante, il faut le voir pour le croire 🙃

Kitchen Talks : Comme beaucoup, c’est le genre de week-end que l’on coche dans l’agenda en se disant “On dormira quand on sera mort”. Avec la dette de sommeil qu’implique de pareils week-ends, les bourdes, les oublis et les anecdotes sont donc nombreux. L’année dernière, on a surtout été marqué par la perte d’un terminal bancaire qu’un festivalier nous a subtilement subtilisé, ou peut-être que quelqu’un l’a-t-il croqué entre la salade et les tomates de son kebab. Allez savoir…. C’était un épisode un peu stressant, mais tout ça s’oublie vite dans les bulles du champagne du VIP… 

A la clôture du festival, on est épuisé mais on a surtout trèèèèès envie de recommencer. 🙂

Autres actualités

ITW – Anthony Zinonos

Pour chaque nouvelle édition du festival, nous travaillons avec un.e nouvel.le illustrateur.trice. Pour l’édition 2020, nous avons eu la chance de pouvoir collaborer avec Anthony […]

3LF2020 – The Postpone

Sale année pour les artistes émergents qui s’apprêtaient à prendre leur envol. On a souhaité reprogrammer au 6PAR4 ceux qui auraient du se produire aux […]

3LF2021 – Save the date !

Les dates pour l’édition 2021 du festival sont arrêtées ! La 24e édition des 3 éléphants aura lieu du 26 au 30 mai 2021.Un week-end à […]

Festival made with love by

Logo Poc Pok